Scandalisée par la sortie de Sonko : La coalition BBY appelle les électeurs sénégalais à « sanctionner » …

Scandalisée par la sortie de Sonko : La coalition BBY appelle les électeurs sénégalais à « sanctionner » …

La coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY) s’est dite « scandalisée » par la sortie, hier, du leader de Yewwi Askan Wi. Une sortie qui, selon Aminata Touré, démontre à suffisance que Sonko « ne croit pas » au système démocratique sénégalais. « C’est l’occasion également de dire très clairement que nous sommes scandalisés par la sortie du député Ousmane Sonko d’hier. Une sortie inacceptable qui montre qu’il ne croit pas au système démocratique sénégalais », a laissé entendre la déléguée nationale du parrainage de BBY, qui faisait face à la presse, ce mardi 24 mai au siège de la permanence nationale de l’APR à Dakar. 

Et Mimi Touré d’ajouter : « Autant nous le reconnaissions et nous l’avions dit qu’il fallait s’en tenir aux décisions des organes consacrés, le Conseil constitutionnel en l’occurrence, autant lui, pensant ou imaginant qu’une décision pouvait lui être non favorable, a appelé à toutes sortes d’attaques contre nos institutions. Nous allons marcher par ici, nous allons marcher par là. Ils ne marcheront d’ailleurs pour aller nulle part. Ils n’iront nulle part ».

L’ancienne Premier ministre estime que le Sénégal est un pays démocratique qui ne mérite pas « ces propos inacceptables et d’appels à l’insurrection ». « Le Sénégal existe, je voudrais le rappeler, depuis bien avant le député Ousmane Sonko. C’est un pays qui a été construit à la sueur de plusieurs générations. Le système démocratique qui lui permet de s’exprimer, qui permet à nous tous de nous exprimer, a été construit à la sueur et au sang de nombreux patriotes, de leaders politiques dont certains ont eu même à perdre la vie, c’est ce système démocratique qu’il nous faut préserver, qu’il nous faut renforcer », a-t-elle rappelé. Avant d’inviter les jeunes à la conscience : « Et nous voulons lancer ici un appel clair à la jeunesse. Vous n’êtes pas la chair à canon de qui que ce soit, vous ne serez jamais la chair à canon de qui que ce soit, parce que vous êtes la frange consciente de notre peuple. D’ailleurs, si vous regardez la liste de Yewwi, vous verrez très peu de jeunes. Donc, quand il faut se disputer des postes de député, il n’y a pas de jeunes mais lorsqu’ ils pensent qu’ils ont un intérêt particulier non républicain, ils vous appellent dans la rue. Cela est inacceptable ».

La déléguée nationale du parrainage de BBY a aussi invité les électeurs sénégalais à punir dans les urnes « ces propos inacceptables et l’appel à l’insurrection » du député-maire de Ziguinchor. « Mais également aux électeurs sénégalais, nous voulons dire ceci : « En tout cas nous, nous considérons et nous pensons que l’écrasante majorité des populations sénégalaises est avec nous et qu’aujourd’hui le Sénégal, qui s’est battu comme je l’ai dit, pendant des décennies pour construire cette démocratie que beaucoup nous envient, en tout cas que tout le monde nous reconnaît, cette démocratie-là, elle a des processus connus. (…). Et ça il faut le sanctionner dans les urnes, il faut le sanctionner dans les urnes. Personne ne le suivra, de toutes les façons », peste Mimi Touré.

Pour finir, la porte-parole du jour de BBY a appelé ses camarades militants et sympathisants à se remobiliser. Elle dit : « Il ne faut pas penser que ce sont des déclarations qui peuvent impressionner qui que ce soit, ça n’impressionne personne ! Nous resterons mobilisés et nous allons délivrer nos messages en direction des populations, parce que nous avons un programme à proposer aux Sénégalais ».

Source

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
16 × 22 =