Moustapha Diakhaté: « La coalition Yewwi n’est pas encore sortie de l’ornière de sa violation de la parité»

La coalition Yewwi n’est pas encore sortie de l’ornière de sa violation de la parité, a annoncé, mardi, Moustapha Diakhaté. L’ancien député qui épilogue sur le remplacement d’un candidat, est revenu sur ce que dit le Code électoral.

« En vertu de l’article Lo.181, « Cette déclaration complémentaire ne peut concerner qu’un candidat du même sexe et doit être accompagnée des pièces prévues à l’article L.170« , a -t-il, d’emblée rappelé.

Yewwi invente la démission d’un candidat

Selon Moustapha Diakhaté, Yewwi en voulant rectifier son problème de parité a inventé la démission d’un candidat. « Malheureusement pour la Coalition, le remplaçant d’un candidat démissionnaire doit être du même sexe« , précise l’ancien parlementaire. Et d’ajouter que sur ce cas, le Conseil constitutionnel ne pourra pas évoquer un vide juridique. Dire que « le code électoral est clair sur le sexe d’un candidat de substitution par rapport à celui qu’il remplace. »

Dge invitée à prendre ses responsabilités

Par conséquent, prévient-il, la Dge doit refuser de prendre une candidature Yewwi de sexe féminin pour remplacer son démissionnaire mâle de la liste départementale de Dakar.

Source

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
28 − 22 =