Mimi Touré:  «Il faut un rapport de corps-à-corps avec cette jeunesse, du point de vue de la sensibilisation. Les jeunes font l’objet de manipulation. On ne transforme … »

«Il faut déconstruire ce mythe selon lequel la jeunesse n’est pas avec le régime. Ce discours n’est pas corroboré par des évidences statistiques. Lors des élections législatives, sur les 557 collectivités, les 480 ont été gagnées par la majorité présidentielle. Cela veut dire que la majorité écrasante des jeunes sont avec nous». Ces mots sont de la tête de liste majoritaire de la coalition Benno Bokk Yaakaar aux prochaines législatives.Aminata Touré s’exprimait ainsi, ce week-end, au cours d’une conférence publique organisée par la Confédération pour la démocratie et le socialisme (CDS) au siège de la LD en face de l’ex-CTO de Grand-Yoff. La rencontre avait pour thème «Enjeux des Législatives du 31 juillet 2022» dont l’introduction a été assurée par le ministre Samba Sy.Mimi Touré a annoncé, de ce fait, une nouvelle stratégie pour combattre l’opposition, au premier rang, le leader du Pastef/Les patriotes. «Il faut un rapport de corps-à-corps avec cette jeunesse, du point de vue de la sensibilisation. Les jeunes font l’objet de manipulation. On ne transforme pas ce qui est une réalité», rapporte «Walf quotidien».Avant de poursuivre : «Personne ne sait le faire mieux que les forces de gauche. Il faut qu’on fasse de l’agitation et de la propagande. Parce que nos adversaires font, à peu près, la même chose, mais pour de mauvaises raisons. Les bonnes raisons, c’est la stabilité de notre pays, la paix, la consolidation des acquis démocratiques.»
Toujours dans son speech, elle déclare : «On dit qu’il y a 5 millions 500 mille comptes Facebook, alors que le nombre d’électeurs est à sept millions. Alors, il nous faut impérativement passer par ce canal pour véhiculer notre message. Tout le monde n’est pas confortable sur Facebook, mais il faut qu’on s’adapte. Je ne peux pas le nommer (Ousmane Sonko, Ndlr), mais il a utilisé les outils modernes pour arriver à ces résultats.»Continuant, Aminata Touré a exhorté ses camarades : «Soyons beaucoup plus dans la communication offensive. Mettons beaucoup d’énergie à déconstruire le discours. Il nous faut rassembler toutes les forces progressistes, parce que c’est de cela qu’il s’agit.»

Source

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Résoudre : *
14 + 6 =