JAMRA : « Les francs-maçons sont dix mille fois plus dangereux que Kara »

Le scandale des centres de redressement de Kara est sur toutes les bouches ! Maintenant c’est autour de JAMRA de donner son avis sur le sujet. Pour cette organisationles francs-maçons sont dix mille fois plus dangereux que Serigne Modou Kara. Et tout le monde sait que certaines Loges maçonniques n’hésitent pas à faire assassiner lâchement leurs détracteurs. « Contrairement donc à ce qu’argumentent certains, insinuant que « JAMRA caresse la vérité dans le sens du poil… ». Ou encore que « JAMRA aurait mieux fait de s’abstenir sur l’affaire Kara… », etc.

Nous rappelons que Serigne Modou Kara ne pèse absolument rien du tout, comparativement à la dangerosité de certaines Loges maçonniques, dont la plupart s’apparentent, au vue de leurs obscures parcours, à de véritables organisations criminelles »,  lit-on dans un communiqué dont copie est parvenue à la rédaction. Et JAMRA  d’ajouter qu’en ce qui concerne ces fameux centres de rééducation de Serigne Modou Kara, elle n’a pas l’habitude de faire du « ma riireu ndo » (hurler aveuglément avec les loups)  et ne laissera à personne la prérogative de lui dicter une quelconque ligne de conduite. Après avoir fustigé dans plusieurs médias et autres sites web  l’inadmissible détournement des objectifs sociaux que s’étaient initialement assignés ces centres ; et après avoir publiquement félicité la Brigade de Recherche pour son excellent travail d’investigation, condamné énergiquement les ignobles maltraitances dont les jeunes pensionnaires de ces sites ont fait l’objet; et dénoncé et condamné sans équivoque le trafic de drogue qui s’y déroulait ce fléau, cette organisation n’a pas manqué de rappelé qu’elle  est la seule, sur les 125 organisations socioreligieuses que compte le Sénégal, à avoir régulièrement combattu, et à visage découvert, au point de l’avoir fait criminaliser, par la loi numéro 2007-31, dite « loi Latif Gueye ». Sur ce, JAMRA se refusera donc de faire preuve d’une quelconque malhonnêteté intellectuelle et morale, consistant à vouloir faire table-rase sur ces milliers de cas de jeunes paumés que serigne Modou Kara aura réussi, depuis 1995, à faire sortir de l’enfer de la toxicomanie et à libérer de l’esclavagisme de la drogue, d’autant que JAMRA en a été plusieurs fois témoin oculaire. « JAMRA n’a pas été créée pour faire du suivisme aveugle derrière qui que ce soit. Encore moins en se réfugiant derrière cette tendance bien sénégalaise à vouloir jeter systématiquement en pâture à l’opinion tout citoyen dont on aura relevé une séquence négative dans son parcours terrestre, en enterrant froidement tout ce qu’il aura fait de positif et de bien pour son pays et ses compatriotes » ,  fait savoir l’organisation de Mame Matar Gueye. Jamra exige que l’on laisse donc la justice faire sereinement son travail, pour tirer au clair cette terrible affaire de « centre de rééducation », qui indispose tout le monde. « Mais que l’on cesse également de vouloir enterrer vivant un compatriote que nulle d’entre nous n’à le pouvoir ni la prérogative de juger. Encore moins de décréter si son « imaane », sa foi en dieu, est sincère ou pas. Un peu d’humilité ne nous ferait pas de mal », conclut JAMRA

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
6 + 13 =