Decroix : « Toute sanction contre le Mali est une sanction contre le Sénégal et inversement.

Les sanctions prises par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) contre la junte malienne au pouvoir depuis août 2020 continuent de susciter la polémique. Mamadou Diop Decroix estime est revenue sur la décision du Cedeao.

Le parlementaire estime qu’au Mali la confrontation avec les autorités de la transition n’est pas la solution. À l’en croire, il faut aider à créer les conditions pour que la souveraineté de l’Etat malien puisse s’exercer sur tout le territoire malien et que tous les citoyens maliens qui le désirent puissent prendre part aux élections.

Le leader de And-Jëf/Parti africain pour la démocratie et le socialisme (AJ/PADS), Mamadou Diop Decroix trouve que la décision prise par la CEDEAO à l’encontre du Mali pourrait ouvrir la voie à la désintégration de la communauté.

Seulement pour lui, « Certains pourraient y trouver leur compte quand on sait que sur la table de cette entité se trouve la fameuse question de la monnaie ouest africaine ? Le Sénégal pour sa part ne peut pas être séparé du Mali ». Ainsi poursuit-il, « toute sanction contre le Mali est une sanction contre le Sénégal et inversement. »

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp

Articles Similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
5 − 2 =